BITCH est une série de photographies.

Un calendrier, douze images, douze mises en scène, douze colorations, douze sensualités pour les douze mois de l’année deux mille douze. Traitement visuel et temporel d’une année qui résonne les craintes et les fascinations aux quatre coins du monde. Ici, sans nulle doute, 2012 est un tournant, un virage mélioratif et profond du monde dans son ensemble ; une vision «post-moderne» en couleurs et en émotions comme autant de confiance et d’optimisme.

BITCH dans les pays anglo-saxon, au même titre que salope, putain, con ou autre garce en français, est une insulte devenue expression du langage courant. Des insultes au féminin, stigmatisation perpétuelle et omnipotente de la domination masculine. Tout s’insulte au féminin, tout et n’importe quoi. Au point de perdre sens et tout devient BITCH, BITCH et BITCH.


Grâce au projet Bitch, Cassandra Da Chicha expérimente, s’amuse, détourne l’image en mettant en scène ses visions propres de la féminité. Comme un contre-pied aux canons de la beauté actuelle, elle redonne à la photographie de mode son caractère originel, avant-gardiste autant dans la forme que dans le fond.

Cultivant l’aberration photographique de manière assumée, Cassandra Da Chicha transforme, maquille, travestit presque ses modèles. Elle utilise le flou, les surexpositions, l’éclatement des couleurs, les voiles. Certains modèles se répètent mais ne se ressemblent pas. 

Using Format